Indices

[02.02.18 / j+7 / 17 zonards activés / Indice 1] : « Le point de départ est un jeu d’enfant… Mais n’oublie pas tes lunettes petit Nick ! »

[07.02.18 / j+12 / 19 zonards activés / Indice 2] : « Mon premier est une lettre du nom du père d’Anita. « En attendant mon second-née dernière ». Mon troisième contient six univers en lui-même. Mon quatrième est le reflet du Zeir. Et mon tout est nécessaire à l’introduction. »

[15.02.18 / j+20 / 19 zonards activés / Indice 3] : « Vous ne le savez pas encore, mais son plan de vie y a conduit un temps Anita. Et sans le plan du pair vous n’irez nul-part. Pluriel. Avenir. Révoltés. Infinis. Simulacres. »

[28.02.18 / j+33 / 26 zonards activés / Indice 4] : « Le pair et l’impair vont de pair, au delà de la vie, au travers de la mort. »

[21.03.18 / j+54 / 29 zonards activés / Indice 5] : « Il y a l’Art Néo-graphitages, l’Art Gar-pathogénies ou encore l’Art Ag-sténographie. Et puis, il y a cet Art matriciel, bien au delà des apparences. »

[24.04.18 / j+88 / 34 zonards activés / Indice 6] : « Le virtuel est souvent comparé à la mer : elle immerge tout en étant le foyer maternelle de la vie… Anita les y emmènent et les y assoient. Mais où cela en fait ? De la vie à la mort, au pair bien sur ! … Du pair, l’impair en est la carte. Postale ?? Non ! Mais qui ne voudrait pas correspondre avec l’au-delà ? »

[18.06.18 / j+143 / 36 zonards activés / Indice 7] : « La matrice ouvre et contient des univers parallèles. Chacun s’inscrivant en elle et déterminés ensembles conduisent à la première clé. N’oubliez pas l’œuvre de mon père. »